(2012) « LA DÉLIMITATION DE LA FRONTIÈRE MALI-BURKINA FASO » - Harandane Dicko
        
(2012) « LA DÉLIMITATION DE LA FRONTIÈRE MALI-BURKINA FASO »
La Délimitation de la frontière Mali-Burkina

Les frontières sont une priorité pour la paix et la sécurité. Là où elles sont fermement acceptées, elles permettent des relations paisibles et profitables avec des voisins et la croissance socio-économique. Là où elles sont contestées, elles provoquent le conflit, ruinant les vies et les pays dévastateurs. Les chefs d'Etat de l'Afrique ont adopté un certain nombre de mesures de s'assurer que les frontières protègent des citoyens et favorisent la croissance. À la suite de l'indépendance, les Etats africains se sont conformés à leurs frontières héritées par la charte de l’Organisation de l'Unite Africaine (OUA). Cependant, cet accord n'a été jamais entièrement mis en application. Depuis lors, les Etats africains ont signé le protocole d'accord à la conférence sur la sécurité, la stabilité, le développement et la coopération en Afrique (CSSDCA) en 2002. Le document déclare que toutes les frontières intra-Africaines seront délimitées et délimitées d'ici 2012 « renforcer les relations d'un état à un autre ». Néanmoins, actuellement, seulement 25% de frontières terrestres ont été délimités, alors que la délimitation des frontières maritimes se range même au-dessous de cette figure.



C’est dans ce contexte que le Foreign Office fédéral allemand soutient les efforts de l'Union Africaine dans la gestion de conflit autour de frontière à travers la GTZ (coopération technique allemande) et Le projet africain allemand de frontière (GABP) basé à Addis Abeba où se trouve le siège de l’Union Africaine.

C’est ainsi que ce reportage a été réalisé lors d’une mission le long de la frontière Mali Burkina Faso qui fait 1300 km.

©Harandane Dicko
Top